mercredi 29 février 2012


Pétrole : le baril marque une pause


Pétrole : le baril marque une pause - Trading - Finance - Actions sur Trader-Finance.fr


Le marché pétrolier reprend son souffle en ce début de semaine après que le WTI eut atteint un sommet de neuf mois sur fond de tensions géopolitiques au Proche-Orient en en Iran. Le baril de WTI qui a aligné sept séances consécutives de progression cède actuellement 1,2% à 108,4 dollars dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange. 

Le Fonds monétaire international a averti que l'économie mondiale faisait toujours face à un risque de ralentissement. L'économie mondiale "n'est pas hors de la zone de danger" avec entre autres, des systèmes financiers fragiles, des dettes élevées et la hausse des prix du pétrole, a affirmé la directrice générale du FMI, Christine Lagarde. 

"Le marché prend un peu ses profits", explique à Bloomberg, Jonathan Barratt, directeur général du Barratt's Bulletin, une lettre quotidienne sur les produits de base à Sydney. "Il y a encore beaucoup d'incertitude. Le marché est toujours préoccupé par ce qui se passera avec l'Iran".

Par ailleurs, les Hedge-funds et autres grands spéculateurs ont fortement augmenté leurs paris sur une future hausse des prix du pétrole lors de la semaine close le 21 février, selon la "Commodity Futures Trading Commission". Les positions spéculatives nettes longues ont ainsi bondi de 26%. 

Sur le marché des devises, la monnaie unique reperd un peu de terrain face au billet vert à 1,34/$ entre banques à la mi-journée. L'Euro a regagné plus de 3,5% depuis le 1er janvier 2012, soutenu essentiellement par l'espoir d'une solution ordonnée à la crise grecque, grâce au second plan d'aide de 130 MdsE, et par l'injection massive deliquidités par la BCE dans le système bancaire... Les ministres des Finances du G20 réunis en sommet à Mexico ce week-end, ont conclu pour leur part qu'il restait encore du chemin à parcourir malgré les récents progrès réalisés sur le dossier grec et que le renforcement du pare-feu européen était déterminant et essentiel avant que les ressources du FMI ne puissent être consolidées, selon le communiqué final publié hier. Les pays de la zone euro se sont désormais donné rendez-vous en mars pour évoquer ce point central. Lors de leur prochain sommet d'avril, les pays du G20entendent ensuite travailler sur un pare-feu financier de près de 2.000 Milliards de dollars afin d'empêcher définitivement la crise européenne de la dette de se propager...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres