mercredi 15 février 2012

Etat de la corruption au Congo


Les douanes et la justice, les administrations les plus corrompues au Congo - Les services des douanes et de justice sont les administrations les plus corrompus au Congo, selon une étude comparative (2009-2011) réalisée par deux cabinets internationaux (cabinets FTHM international et l'agence Capsule), rendue publique jeudi à Brazzaville. Financée par la Banque mondiale, l'enquête sur la gouvernance du Congo a été effectuée en octobre 2011 par les deux cabinets.

'Les services des douanes et ceux de la justice sont très mal appréciés par les ménages et les entreprises. Le taux d'appréciation des services publics au Congo n'atteint pas le niveau de la moyenne estimée à 25% sur l'ensemble des services publics', souligne cette enquête.

Au niveau des ménages, indique l'étude publiée par l'agence Capsule, la justice congolaise est le service qui ne les satisfait pas. Le pourcentage des ménages congolais satisfaits du secteur est très faible, passant de 20% en 2009 à 24% en 2011. Ce manque de confiance n'est pas seulement constaté au niveau de la capitale, Brazzaville, mais également dans les différents départements du Congo.

Pour les fonctionnaires, le premier service public qui ne les satisfait pas est le transport, suivi des banques et assurances, la justice et l'éducation, la communication et les médias d'Etat.

A propos des services des douanes, plus de la moitié des usagers de ce service estime que les systèmes des douanes congolaises sont corrompus.

Pour tenter d’endiguer le phénomène de la corruption, le gouvernement congolais a mis en place, en 2004, une Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude.

Au Congo, la corruption est punie de 1 à 10 ans d’emprisonnement avec des amendes allant de 200.000 à 10 millions de FCFA (environ 400 à 20.000 dollars américains).

Pana 29/12/2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres