mardi 14 février 2012

Début effectif des travaux de raccordement de la Sangha à la Cuvette


Le désenclavement des bassins de production et le ralliement des deux départements figurent parmi les défis à relever cette année par le ministère de l’Équipement
et des Travaux publics.



En mission de travail dans la Sangha où il a séjourné du 8 au 12 février en compagnie des techniciens, le ministre Émile Ouosso a lancé, le 11 février, les travaux de réhabilitation de la piste agricole reliant Pikounda à Ekouomo, longue de 65 kilomètres.

La réhabilitation de cette piste par la Congolaise industrielle des bois (CIB) préfigure le raccordement du département de la Sangha avec celui de la Cuvette par les districts de Ntokou et de Makoua, à la traversée des rivières Mambili et Likouala. Elle s’inscrit dans le cadre du protocole d’accord technique signé entre le ministère des Travaux publics et les sociétés forestières. « Cette route est d’un intérêt économique avéré au regard de l’intense activité forestière et agricole qui se développe tout au long de son parcours avec la production du cacao, du palmier à huile, du poisson et autres produits ligneux et non ligneux », a précisé le directeur général des Travaux publics, Blaise Onanga. Financés par le fonds routier pour un coût global estimé à près de 2,4 milliards FCFA, les travaux à exécuter sur cette piste pour une durée de neuf mois consistent au dégagement de l’emprise de la route, au reprofilage, au remblai hydraulique, au décapage de l’emprise et au rechargement à la latérite. « Nous avons l’engagement d’exécuter et d’accomplir l’ambition du gouvernement en matière de désenclavement de l’ensemble du territoirenational enrapport avec le programme prioritaire du réseau routier », a indiqué Émile Ouosso, invitant la population concernée par cette route à s’investir davantage dans ses activités économiques en vue de sa valorisation.

Une reconnaissance des tracés pour mieux cerner les chantiers 

En sa qualité de responsable du secteur routier national, le ministre de l’Équipement et des travaux publics a mis à profit son séjour dans la Sangha pour visiter et évaluerles projets en cours d’exécution le long de la Nationale n°2.Il s’agit notamment des travaux de réhabilitation et d’élargissement de la chaussée du tronçon Étsouali-Ngo ; la Nationale n° 8 reliant Ngo à Djambala et Gamboma-Ollombo, dans le département des Plateaux. Dans le département de la Sangha, le ministre a pu apprécier les travaux réalisés par la CIB pour viabiliser la circulation des personnes et des biens sur l’axe Ketta-Sembé-Souanké, long de 175 km.

L’axe Ketta-Sembé-Souanké-Ntam (312 km) est une route appelée à être bitumée dans le cadre des routes d’intégration sous-régionale reliant le Congo au Cameroun à partir de Ouesso et Sangmelima. Son ouverture parle ministère des Travaux publics, dans le cadre du partenariat avec les sociétés forestières, permet aujourd’hui de relier Ouesso et Souanké en un temps raisonnable.

« La mission du ministre est de visiter tous ces projets pour la reconnaissance des di érentes tracés afin de mieux cerner les aspects liés à ces chantiers », a expliqué Blaise Onanga à la presse.

Par ailleurs, en attendant le lancement officiel des travaux d’aménagement et de bitumage de cette route d’intégration sous-régionale, l’entreprise chinoise Syno Hydro, choisie pour exécuter ce projet, est
à pied d’œuvre depuis le 27 décembre dernier. À ce jour, elle dispose d’une base à Cokoua ainsi que d’un parc de matériel et a pu réaliser déjà 20 km de déblayage et 10 km de décapage.


source: Addhiac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres