mercredi 15 février 2012

Congo: Baisse de 4 pc de la production pétrolière


Production pétrolière - Baisse de 4 pc de la production pétrolière du Congo en 2011 - 'En 2011, la production pétrolière du Congo a connu une baisse de l’ordre de 4 pour cent', a annoncé le directeur de cabinet du ministre des Hydrocarbures, Serge Buity Viaudo. Le débit moyen de 300.000 barils par jour enregistré au cours de cette année est en légère diminution par rapport à celui de 2010, selon l'administration des hydrocarbures.

Cette baisse n'a pas eu un impact significatif sur l'économie congolaise dont le pétrole représente plus 70 pour cent du produit intérieur brut (PIB), car en 2011, les prix moyens des différents bruts congolais ont été valorisés à plus de 100 dollars par baril sur le marché mondial.

La baisse de la production pétrolière est un sujet que les autorités congolaises ont commencé à évoquer depuis quelques années.

La diminution constatée l'année dernière s'expliquerait, selon l'administration, par une diminution de la production sur des champs réputés importants comme ceux de Moho Bilondo, Azurite, Mboundi et Kitina.

Cependant, le Congo prend déjà des dispositions pour éviter une baisse plus grave de la production pétrolière.

Elle pourrait avoir des effets très néfastes au regard des données macro-économiques actuelles du pays.

Dans cette optique, le ministre congolais des Hydrocarbures, André Raphaël Loemba, a insisté sur 'la nécessité de préparer le futur', en menant dès 2012 des réformes juridiques et fiscales favorables à la relance des activités pétrolières et à l’augmentation des réserves.

Parmi les actions prévues, M. Leomba a cité 'la relance de l' exploration ciblée dans les zones frontalières de l'offshore profond (dans la partie sud du pays, ndlr) et dans le bassin intérieur de la Cuvette, une zone non explorée dans le nord, la poursuite des travaux d'exploration sur des nouveaux thèmes, la recherche des nouveaux champs à huile et à gaz, et la réalisation de la promotion des zones libres sur les deux bassins cités'

Afin de maximiser les ressources pétrolières, le gouvernement prévoit également d'améliorer la production et la distribution d' huile et de gaz.

Actuellement, la production pétrolière congolaise annuelle est estimée à 109 millions de barils dont 106,7 millions de barils en huile et 2,6 millions de barils en gaz de pétrole liquéfié.

Par ailleurs, le ministère des Hydrocarbures compte diligenter des études en vue de construire une nouvelle raffinerie et un port pétrolier.

Une autre étude est relative à la construction d'un pipeline de transport des produits pétroliers raffinés entre les villes de Pointe-Noire, principal centre économique, à l'extrême sud et celle de Ouesso à l'extrême nord, en passant par Brazzaville, située un peu moins au sud, et Oyo dans le centre nord.

Pana 16/01/2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres