lundi 27 février 2012

Nokia élargit sa gamme de Windows Phone


( Les echos.fr) Le fabricant finlandais, qui voit ses parts de marché s'éroder, a dévoilé un smartphone « low cost » équipé du système d'exploitation de Microsoft.


 Nokia a l'intention de rattraper son retard dans les smartphones. Un an après l'annonce de son alliance avec Microsoft dont il utilise désormais le système d'exploitation Windows Phone, le groupe finlandais, qui reste encore le premier vendeur de téléphones mobiles dans le monde, a annoncé à Barcelone la sortie de nouveaux modèles. Et ces derniers sont importants pour l'avenir de l'entreprise, confrontée depuis trois ans à un déclin continu de ses ventes. Le Lumia est un smartphone équipé de Windows destiné aux jeunes, à un prix relativement bas puisqu'il coûtera 249 euros en France et 189 euros dans d'autres marchés. Il s'agit du « Windows Phone le plus abordable », a déclaré à Barcelone Mary Mac Dowell, responsables des terminaux mobiles chez Nokia. Il s'agit pour le fabricant d'élargir sa gamme de smartphones : du terminal accessible au mobile haut de gamme, le Lumia 900. Celui-ci existe déjà en version 4G aux Etats-Unis mais devrait sortir en Europe au cours des mois prochains avec une puce 3G.Nokia
Le but de Nokia est d'être le concepteur de smartphones pour tout le monde, ce que le Finlandais était pour les téléphones classiques. Pas question de se concentrer sur le haut de gamme, comme Apple. Mais actuellement, les smartphones bas de gamme sont dominés par Android, qui équipe plus de la moitié des smartphones vendus dans le monde au quatrième trimestre 2011, contre 1,6 % pour Windows Phone...Hier, le Chinois ZTE, spécialiste du low-cost, a par exemple annoncé pas moins de huit smartphones différents. Preuve que ce segment commence à devenir embouteillé.
Pour élargir son marché, Nokia va lancer sa gamme Lumia en Chine bientôt. En espérant créer avec Microsoft le troisième éco-système du mobile, aux côtés de l'iPhone et d'Android. La boutique en ligne de l'éditeur américain de logiciels compte désormais 65.000 applications. C'est encore 5 à 6 fois que ses deux concurrents. Mais le nombre croît rapidement. L'application Skype, ce fournisseur de service de communications sur le Net, racheté par Microsoft l'an dernier, vient d'être intégrée à la « Windows market place ». Et Nokia mise aussi sur ses propres services, notamment de géolocalisation.
Enfin, « pour conquérir la part des consommateurs qui ont un mobile mais pas de forfait d'Internet mobile, soit 1,2 milliard de personnes », selon Mary McDowell, Nokia n'abandonne pas son ancien système d'exploitation, Symbian, que l'on croyait tombé en désuétude. L'an dernier, le constructeur a signé un partenariat avec Accenture, chargé pour les trois prochaines années de la maintenance de ce système d'exploitation, inadapté pour les smartphones. Les téléphones classiques mais dont certains sont dotés d'une puce 3G à d'un écran tactile ont été dévoilés. Ils visent les classes moyennes des pays émergents. Cela suffira-t-il à sortir Nokia de l'ornière ? Au cours des trois derniers mois de 2011, il a vendu moins de 20 millions de smartphones, contre 37 millions pour Apple et 35 millions pour Samsung. Il est en train de fermer plusieurs usines dans le monde et d'externaliser la production en Asie. Bref, pour Nokia, le temps est compté.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres