jeudi 19 janvier 2012

Les navires suspendus reprennent leur activité


Trois des quatre sociétés sanctionnées viennent d’être autorisées à redémarrer dès aujourd’hui leur
exploitation dans les eaux maritimes congolaises.

L’annonce a été faite à Pointe- Noire par Joseph Kibiadi, directeur de cabinet du ministre de la Pêche et de l’aquaculture, qui avait à ses côtés Jean-Pierre Yobard Mpoussa, directeur général de la pêche maritime. Les sociétés concernées sont Jinri Pêche, Rong Chang et Huayi.

En fait le 16 décembre dernier, le ministre de la Pêche et de l’aquaculture, Hellot Mampouya Matson, avait pris la ferme décision de suspendre les sociétés chinoises qui n’exerçaient plus la fonction de pêche industrielle selon les règles de l’art. Au total près de 70 navires ont été frappés par la loi congolaise. Le ministre leur a reproché de pratiquer la pêche en boeuf qui est une pratique dévastatrice. Il a, par ailleurs, pointé du doigt le fait qu’ils pêchent dans la zone de reproduction, dite interdite et réservée aux pêcheurs artisans.

Après donc un mois de suspension et de séance de travail avec les dirigeants de ces sociétés, il ressort que celles-ci ont pris l’engagement ferme d’exercer désormais leur activité
conformément à la réglementation en vigueur.
Actuellement, les services techniques du ministère effectuent une inspection des navires incriminés pour s’assurer de la conformité aux textes de leur armement et du bon fonctionnement des balises de surveillance satellitaire. Notons qu’à la fin de cette cérémonie, les responsables des sociétés ont signé des documents marquant ainsi le symbole de leur engagement.

Prosper Mabonzo in Les Dépêches de Brazzaville n°1412 - Mercredi 18 janvier 2012 P 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres