lundi 23 janvier 2012

GABON : Opération d’acquisition par l’Etat de 35% de Rougier Afrique International


Version imprimable
L’Etat gabonais à travers la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC) vient de réaliser une grosse opération d’acquisition à hauteur de 35% des parts du capital de Rougier Afrique International, filiale de la multinationale française Rougier, principale concessionnaire de permis forestiers dans le Bassin du Congo.


Après la prise renforcée de participation dans les concessions minières détenues par la Comilog en 2010, l’Etat vient de finaliser une deuxième opération en s’offrant  via la Caisse des Dépôts et Consignation 35% du capital de Rougier Afrique International, exploitant quelque 2 millions d’hectares des permis forestiers dans la cuvette du Bassin du Congo, riche en gisements naturels. Cette acquisition de l’Etat dont la valeur financière totale des parts est estimée à près de 31,3 millions de dollars dans un secteur aussi stratégique dans l’économie gabonaise, est un signal fort des autorités à prendre en charge la gestion de ce juteux marché convoité par les multinationales étrangères. Cette importante prise de participation autour de table de la filiale de la firme française, Rougier, permet à l’Etat gabonais de disposer de la minorité de blocage, précise l’accord d’acquisition conjoint. L’Etat entend garder la haute main sur ce secteur.
 
Leader de l’exploitation des ressources naturelles au Cameroun, en RDC et au Gabon dans cette partie névralgique de l’Afrique centrale, Rougier Afrique International a engrangé plus de 142 millions de dollars en 2010. Du cru pour la filiale française, qui a mobilisé d’importants investissements en termes de logistique ces trois dernières années.


Par Ismael Aidara 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres