mercredi 14 mars 2012

Le port de Pointe-Noire se dote d’un nouveau siège administratif


(Kouilou mation) Le président de la République Denis Sassou N’Guesso a procédé le 23 décembre au boulevard Loango, à la pose de la pierre pour la construction du nouveau siège administratif (R+15) du port autonome de Pointe-Noire (PAPN). Financés par le gouvernement congolais à hauteur de plus de 17 milliards de francs CFA, les travaux de cet ouvrage seront exécutés en 24 mois par la société China Geo Engineering Corporation International LTD.

L’érection de cet édifice, à quelques encablures de l’océan atlantique, porte dans le cadre du programme de modernisation des installations portuaires. Ce bâtiment en forme ellipsoïdale sera doté des bureaux, d’une salle de conférence de 1000 places, des restaurants, d’un système de contrôle biométrique, de quatre ascenseurs et d’autres commodités.

«Le nouvel immeuble dont la première pierre va être posée dans quelques instances permettra d’assurer le rayonnement du PAPN et de la ville de Pointe-Noire. Il va à coup sûr améliorer les conditions de travail du personnel et la qualité des prestations fournies aux usagers portuaires…», a déclaré le ministre d’Etat, ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande Isidore Mvouba.

L’un des ports les plus importants en eau profonde dans la sous-région, le PAPN bénéficie d’un programme d’investissement prioritaire estimé à plus de 500 milliards de francs CFA qui englobe la réhabilitation des installations et du système d’évacuation des eaux, la construction des entrepôts, l’extension du terminal à conteneurs et d’autres travaux connexes.

Il est aussi prévu de ramener la profondeur du chenal d’accès et du bassin portuaire à près de 16m pour faciliter l’accostage des grands armements. Les travaux d’élargissement du terminal à conteneurs ont permis l’accroissement du trafic à conteneurs estimé à 6.800.000 tonnes en 2011, selon le ministre en charge des transports qui a indiqué que le PAPN devrait avoir un siège administratif reflétant son envergure.

Etablissement public à caractère industriel et commercial doté d’une autonomie de gestion, le PAPN joue un rôle important dans les échanges économiques aussi bien sur le plan national que régional. 80% des recettes douanières nationales sont recueillies via le port qui sert de plateforme de transbordement et d’éclatement du trafic en Afrique centrale.

Le PAPN a été certifié conforme aux dispositions du Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (Code ISPS) par les gardes côtes américains au terme d’une série de revues d’évaluation des mesures de sécurité et de sûreté. Le Code ISPS a été mis en place par l’Organisation maritime internationale (OMI) au lendemain des attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis d’Amérique.

Le trafic conteneurs du PAPN est passé de 50.000 unités en 2000 à 460.000 unités en 2011 et pourra atteindre plus de 500.000 conteneurs en fin 2012.

Le délégué général aux grands travaux, Jean Jacques Bouya, a fait savoir que la construction de ce siège témoignait l’importance que le chef de l’Etat accorde au secteur des transports en général et au PAPN en particulier qui représente le point de chute des autres modes de transport (chemin de fer, route, etc.).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres