mercredi 14 mars 2012

60 milliards de rands (soit quelque 8 milliards de dollars) recherchés par l'Afrique du Sud pour la réalisation d'un projet hydraulique

(Xinhua) -- L'Afrique du Sud a appelé mardi aux financements internationaux afin de l'aider à construire un projet hydraulique transfrontalier, qui sera bénéfique au pays et au Lesotho.

"Des pays nous ont exprimé leur volonté de nous offrir la technologie. Ils aimeraient coopérer avec nous", a indiqué la vice-ministre sud-africaine de l'Eau et de l'Environnement, Rejoice Mabhudafhasi.
L'Afrique du Sud a besoin d'investissements étrangers pour la construction de ce projet qui permettra de transporter de l'eau du Lesotho à Gauteng, la ville industrielle située au centre du pays, selon Mme Mabhudafhasi.

Le projet hydraulique a besoin de plus de 60 milliards de rands (soit quelque 8 milliards de dollars) pour la construction de l'infrastructure hydraulique sur trois ans, selon l'agence de presse sud-africaine SAPA.

La phase 2 du projet, dont la construction d'un deuxième grand barrage au Lesotho et d'un tunnel de longueur de 38 km, permettra de transporter 151 millions de mètres cubes au système du fleuve Vaal d'ici juillet 2020, ce qui coûtera quelque 15,4 milliards de rands (environ 2 milliards de dollars).
La vice-ministre a refusé de donner plus de détails sur la possibilité d'une conclusion rapide d'un contrat. "Nous en discutons encore" a-t-elle ajouté.

Selon elle, le projet est un "exemple type" de la gestion transfrontalière de l'eau, et les deux pays y vont bénéficer.

Le Lesotho bénéficiera des revenus et des opportunités d'emplois créées par le projet, a précisé la vice-ministre sud-africaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres