mercredi 8 mai 2013

Société Générale : entre microfinance et banque traditionnelle

Société Générale lance une institution pour la bancarisation des populations africaines à faibles revenus

(Agence Ecofin) - Le groupe français Société Générale a annoncé, le 2 mai, le lancement d’une nouvelle institution financière destinée à la bancarisation  des populations à revenus modestes, dans un premier temps au Sénégal.
 
Baptisée Manko, cette nouvelle institution s’inscrit dans le cadre d’un nouveau concept bancaire, entre microfinance et banque traditionnelle, qui a pour ambition de bancariser les populations disposant de revenus modestes mais réguliers et n'ayant encore pas accès au système bancaire microfinance traditionnel.
Filiale à 100% du groupe Société Générale, Manko a signé une convention avec la Société Générale de Banques au Sénégal (SGBS), filiale à 63,28% du groupe, lui permettant de distribuer une offre de produits et de services bancaires adaptés aux populations visées. Ce statut a été pleinement validé par les autorités réglementaires compétentes.

Manko s'appuie sur Yoban'tel, service de paiement par téléphone mobile déployé par SGBS.
Grâce à Manko, et pour la première fois au Sénégal, l'ensemble des produits et services bancaires seront totalement accessibles par téléphone portable: paiements, crédits et épargne, transfert d'argent, etc.
Manko a ouvert sa première agence le lundi 29 avril 2013 à Pikine, quartier de Dakar.

Cette agence couvre les zones de Pikine, Guédiawaye, Thiaroye et Yeumbeul. Selon le groupe français, Manko a vocation à être déployé au Sénégal, puis dans d'autres pays africains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres