vendredi 10 mai 2013

SDNE: Signature d'un contrat avec VEOLIA pour améliorer l'offre de l'eau


BRAZZAVILLE, 07 MAI (ACI) - Le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, M. Henri Ossébi a enjoint, le 7 mai à Brazzaville, les agents de la Société Nationale de Distribution d’Eau (SNDE), représentés par la hiérarchie et les partenaires sociaux, de mettre en œuvre le contrat de performance signé entre l’Etat et l’entreprise en vue d’améliorer l’offre et la qualité de l’eau potable à Pointe-Noire et Brazzaville.
« Le contrat de performance vient après le contrat de service qui nous lie avec la société Veolia, permettant ainsi d’accompagner la SNDE sur plusieurs axes, notamment la dette sociale et fiscale afin qu’elle n’ait plus de prétexte dans la fourniture des services dans les deux principales villes congolaises, Brazzaville et Pointe-Noire », a précisé le ministre Ossébi, qui a appelé la société à mettre sur pied des indicateurs précis de performance.
Informant l’opinion publique sur la réception imminente de l’usine de Djiri 2, le ministre Ossébi a indiqué que le contrat signé devra permettre de regarder les questions liées au plan tarifaire, au réseau de distribution et à la comptabilité de l’entreprise. « Il faut qu’il y ait de l’eau au robinet, plus de prétexte », a-t-il martelé.
Le ministre Ossébi a, par ailleurs, signifié que le contrat signé avec la société Veolia n’est pas une privatisation, précisant qu’il permet de donner une autre image à la société tant du point de vue des services à apporter aux abonnés que dans l’organisation des ressources humaines et les aspects liés à la comptabilité de l’entreprise.
L’homme d’Etat a, en outre, salué les partenaires sociaux grâce auxquels les contrats ont abouti dans la clarté. « Tout reste à faire pour une société mieux gérée, pour une eau potable pour tous », a-t-il souligné.
Cet engagement devra permettre à la société, a-t-on appris, de bénéficier d’une bonne organisation et des ressources performantes au service du public ; une situation technique, commerciale et financière performante ; un système de reporting régulier de bonne qualité ; une parfaite connaissance des infrastructures d’eau de son périmètre et une capacité renforcée de mettre en œuvre des programmes d’investissements.
« Le relationnel des activités éligibles de ce projet repose sur le principe d’apporter aux populations des poches de pauvreté des villes de Brazzaville et de Pointe-Noire, un paquet de services », a annoncé le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, contribuant ainsi à l’atteinte de l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) 7.
Ce contrat de performance découle de la signature du contrat de service signé le 29 janvier dernier à Brazzaville, dans le cadre du Projet Eau, Electricité et Développement Urbain (PEEDU), financé par la Banque Mondiale et le gouvernement congolais à hauteur de 125,5 millions de dollars afin de soulager les populations urbaines congolaises. (ACI)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres