vendredi 10 mai 2013

Asia-Congo: entend investir plus de 4 milliards F CFA en 2013

Par Journaldebrazza.com, avec Xinhua - 08/05/2013

Ces investissements de la société malaisienne Asia-Congo Industries, sont destinés au renforcement de ses capacités structurelles

 La société malaisienne de droit congolais, Asia-Congo Industries, prévoit des investissements en 2013 de l'ordre de plus de 4 milliards de F CFA, pour renforcer ses capacités structurelles. Ces 4 milliards de F CFA intègrent un vaste plan d’investissement de l'entreprise qui envisage de nouvelles installations de ses équipements, pour une transformation plus poussée des bois en grumes. La société Asia Congo Industries a inauguré en décembre dernier, dans la banlieue nord de Dolisie (troisième ville du Congo au sud), sa nouvelle chaîne de production de contre-plaqués. Son usine a une capacité installée de consommation de 653 m3 de grumes par mois, soit une production de 7.150 m3 de placages déroulés par an. Cette usine est conçue pour une capacité nominale de 10.010 m3 de placages déroulés par an, à sa vitesse de croisière.


© africapresse.com
Asia-Congo entend investir plus de 4 milliards F CFA cette année
Le premier module mis en service emploie aujourd’hui, 25 agents. Les essences utilisées sont essentiellement l'okoumé et le limba à partir desquelles deux types de contre-plaqués sont produits, le contre-plaqué intérieur et le contre-plaqué de coffrage. L'installation de cette première unité a coûté à la société 700 millions de F CFA. Une deuxième ligne de fabrication de contre- plaqués de même capacité que la première sera installée cette année.

Outre cette deuxième ligne, les 4 milliards de F CFA permettront également la construction d'un hangar de stockage des produits finis et semi-finis, l'installation d'une menuiserie moderne et la mise en valeur de vastes plantations d'eucalyptus. Asia Congo Industries qui emploie plus de 500 agents, exploite le bois essentiellement dans le département du Niari, au sud du Congo, où elle a repris l'usine de l'ex Société Congolaise de Bois ( à capitaux allemands) détruite lors des violences armées de 1997- 1998 au Congo.

Le code forestier congolais, en cours de révision, fait obligation aux sociétés forestières, de transformer sur place au Congo, 85 % de l'ensemble de leurs productions de grumes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres