vendredi 10 mai 2013

SNE: Un accord avec EDF pour améliorer la fourniture en électricité

Par Monique-Rachel Kesseng - 18/04/2013

L’accord-cadre a été paraphé le 17 avril à Brazzaville le ministre congolais de l'énergie Henri Ossebi et le conseiller du président d'Energie de France, Michel Roussain

L’accord-cadre d’une durée de 30 mois, a été paraphé le mercredi 17 avril 2013, entre le ministre congolais de l'énergie et de l'hydraulique, Henri Ossebi et le conseiller du président du groupe français Energie de France en sigle EDF, Michel Roussain. Un contrat qui devrait permettre au Congo, d’apporter une réponse efficace au défi énergétique qui est le sien. Le ministre Henri Ossebi a d’ailleurs, perçu ce dispositif comme étant: «une opportunité de mettre fin au mécontentement des populations victimes de délestages et d'améliorer le management interne de la Société nationale d'électricité (SNE), mais aussi de modifier à la baisse le tarif social de l'électricité».


© www.apvf.asso.fr
Le Congo signe un accord avec le groupe français EDF
La Mise en œuvre
Cet accord-cadre entre le Congo et EDF, sera exécuté selon une feuille de route tracée par le gouvernement congolais, afin de soutenir la réforme de la gouvernance du secteur de l'électricité. Le contrat devra contribuer à l'améliorer les performances techniques dans les domaines de la production et du transport; sécuriser le réseau de transport par la maîtrise de protections ciblées aux nœuds d'interconnexion; réduire les pertes non techniques et doper l'exploitation commerciale. Précisons qu’un second partenaire, à savoir l'Agence française de développement (AFD) accompagnera le processus et financera la formation. Au registre des attentes, le gouvernement espère à travers ce contrat, multiplier par trois son réseau de transport et faire passer la production énergétique du pays de 561 Mégawatts actuellement à 1.500 Mégawatts en faisant un bond vers l’énergie solaire.

Cet accord entre EDF et le Congo arrive à point nommé pourrait-on dire, tant les délestages, devenus récurrents dans les quartiers de la ville-capitale handicapent fortement le quotidien des populations. Mais encore faut-il que sa mise en œuvre soit rapide et que les bénéfices de ce contrat soient réellement perceptibles, dans la vie des congolais, désormais résignés à vivre au rythme effréné des coupures intempestives de courant électrique, comme en témoignent de nombreux brazzavillois.

Force est de constater que plus d’un an après l’inauguration du barrage hydroélectrique d’Imboulou, la direction générale de la Société nationale d’Electricité du Congo SNE, ne réussi malheureusement pas à fournir des solutions efficaces et définitives au phénomène de délestage. Gageons donc qu’avec ce nouveau contrat entre le Congo et EDF, les populations pourront enfin voir la lumière!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres