jeudi 8 novembre 2012

La Banque postale ouvrira ses portes en janvier 2013

Seulement 5% de Congolais ont accès aux services d’une banque.
Brigitte Manckoundia, directrice générale de la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopeco),
et l’experte française Sylvie Solignac ont annoncé le 7 novembre au àministre des Postes et télécommunications, que le conseil d’administration de la Banque postale avait décidé d’ouvrir ses guichets en janvier 2013.

Au cours de la séance de travail, l’avancement du projet de création de la Banque postale a été
examiné. Selon Brigitte Manckoundia, la création de la Banque postale permettra de passer le taux de bancarisation de 5 à 40%, si la banque fonctionne comme prévu.
« Nous comptons sur l’appui de la Banque postale française dans l’élaboration des conventions de services et dans le traitement des ressources humaines », a-t-elle ajouté.

À cet effet, la directrice de la stratégie internationale de la Banque postale de France, Sylvie Solignac, a confirmé que son institution était en accord avec les autorités congolaises, et aiderait la partie congolaise à mettre en place la Banque postale.
« Notre structure apporte une assistance au pilotage du projet et à la rédaction des conventions pour organiser les relations avec la Sopeco. Il y aura également des contrats entre la future banque et la poste sur le plan technique pour mettre en place de nouveaux processus et un système d’information », a-t-elle indiqué.

Mené depuis bientôt deux ans, ce projet devrait permettre la bancarisation des personnes, notamment dans les villes et villages ne possédant pas vraiment de services bancaires.
«Une banque postale est une banque comme les autres. Elle doit être professionnelle et rentable. Mais c’est aussi une banque qui est animée des valeurs de la poste, qui sont des valeurs de proximité et de service au plus grand nombre. Les services de cette banque vont être offerts à travers des guichets aux bureaux de poste », a précisé Sylvie Solignac. «Tous ceux qui n’ont pas eu la possibilité d’ouvrir un compte dans une banque commerciale peuvent ouvrir un compte dans la Banque postale », a-t-elle ajouté.

Soulignons que la banque, encore en projet, compte déjà 6 000 clients. Sa création est en fait une conversion des Centres de chèques postaux en Banque postale pour desservir plus de clients. Le niveau  d’exécution du projet est suffisamment avancé sur le plan juridique et l’agrément auprès des autorités de la commission bancaire de l’Afrique centrale est en attente. Pour la responsable du projet, Jacqueline Nzalankazi, le projet est à maturité et a révélé que le capital de la future banque était déjà acquis, le ministère des Postes et télécommunications apportant 20% à travers la Sopeco, le ministère des Finances, du budget et du portefeuille public ayant contribué à hauteur de 80%.

In Les Dépêches de Brazzaville

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Membres