jeudi 27 novembre 2014

Les chiffres clefs du secteur bancaire en Afrique


Par Rose-Marie Bouboutou
BANQUE DE DETAIL
20 % des foyers et 24% des adultes disposent d'un compte bancaire en Afrique subsaharienne.
La banque de détail en Afrique subsaharienne devrait croître à un taux annuel de 15 % d'ici à 2020.
8 des 25 plus grandes banques africaines sont nigérianes.
L'Afrique subsaharienne a le plus faible taux de pénétration des établissements de dépôt au monde : 16,6% en moyenne contre 63,5% pour l'ensemble des pays en développement.
La classe moyenne africaine a triplé au cours des trente dernières années et représente aujourd'hui 34% de la population.
Taux de bancarisation par région :
Afrique subsaharienne : 18%
Amérique latine et Caraïbes : 28%
Europe et Asie centrale : 44%
Asie de l'Est et Pacifique : 27%
Moyen Orient et Afrique du Nord : 24%

Concentration bancaire moyenne par région :
Afrique : 71,9% Amérique Latine : 66,5% Asie : 60,5% Europe : 59,5%
Océanie : 68,7% Amérique du Nord : 36,3% Panorama du secteur bancaire en Afrique :
Afrique du Nord : 571 milliards de dollars d'actifs, 125 banques.
Afrique de l'Est : 62 milliards de dollars d'actifs, 200 banques.
Afrique australe : 459 milliards de dollars d'actifs, 176 banques.
Afrique centrale : 20 milliards de dollars d'actifs, 69 banques.

MOBILE BANKING
Nombre d'abonnés à la téléphonie mobile en Afrique :
16 millions en 2000 ;
246 millions en 2008 ;
plus de 500 millions en 2012 et un taux de pénétration supérieur à 40% ;
600 millions en 2016 (estimation).
Le nombre d'abonnés au mobile banking est passé de 0,9 million de personnes en 2007 à 11,89 en 2010.
16% des adultes africains avaient utilisé leur téléphone portable pour payer des factures ou recevoir de l'argent en 2012 contre 5% dans les autres régions du monde.
Sources : Banque africaine de développement, Global banks report, Banque mondiale, Proparco, PWC.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Membres