jeudi 27 novembre 2014

A 85 dollars le baril, certains pays producteurs de pétrole sont dans le rouge

Par Ludovic Dupin - Publié le 31 octobre 2014, à 16h23 Les grands pays pétroliers équilibrent leur budget en fonction des cours du baril de pétrole. Avec la chute de plus de 30% des prix depuis le début de l’été, à 85 dollars le baril, de nombreuses nations sortent des clous. Plusieurs prévisionnistes assurent même qu’un baril à 80 dollars pourrait être atteint prochainement. Depuis le début de l'été 2014, le prix du baril de pétrole a fondu de plus de 30% pour atteindre 85 dollars. The Guardian, publiait, le 16 octobre dernier un graphique instructif. Il indique le coût du baril à atteindre pour que le budget d’un pays ne soit pas déficitaire. Ces sommes sont très variables, allant par exemple de 71 dollars pour le Qatar, à près de 140 dollars pour l’Iran. Avec un baril à 85 dollars, le premier pays garantit une économie avec un budget positif, tandis que le deuxième perd de l’argent. Comme on le voit, de nombreux pays se retrouvent au-delà de la limite de 85 dollars. Dans cette liste, il faut s’arrêter sur le cas spécifique de l’Arabie Saoudite. Le royaume Wahhabite base son budget sur un baril aux alentours de 93,5 dollars par baril. Il est donc en théorie affecté par des cours trop bas. Pourtant, le premier producteur d’or noir de l’OPEP ne ferme pas ses robinets pour faire remonter les cours, comme il l’a fait par le passé. L’Arabie Saoudite ne jette pas l’argent par les fenêtres mais dispose des liquidités suffisantes pour encaisser un bon moment ce manque à gagner. Maintenir des cours bas lui permet de remplir plusieurs objectifs. D’une part, le pays déstabilise ses concurrents dans la course à l’alimentation des grands marchés émergents asiatiques. Sont visés l’Iran et surtout la Russie qui tire la majeure partie de ses revenus des produits pétroliers. D’autre part, The Guardian émet l’hypothèse, qu’en laissant les prix baisser, la première économie du Moyen-Orient affecte considérablement la rentabilité des huiles de schiste en Amérique du Nord, dont le coût de production se situe entre 70 et 80 dollars par baril. Ainsi, le développement des projets est freiné et permet de diminuer le risque de surcapacités dans les années à venir. Ludovic Dupin http://www.usinenouvelle.com/article/a-85-dollars-le-baril-certains-pays-producteurs-de-petrole-sont-dans-le-rouge.N294597

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Membres