lundi 2 avril 2012

Le groupe Shandong Landridge s’engage à moderniser la Coraf

L’investissement du groupe chinois, dont le montant n’a pas été révélé, marque sa disponibilité pour accompagner la République du Congo dans sa promotion et son économie.

La société a signé, le 30 mars avec le gouvernement congolais, un accord pour la construction d’un port pétrolier et la modernisation de la Congolaise de raffinerie (Coraf) basée à Pointe-Noire. Le document a été signé, pour la partie congolaise, par le ministre de l’Aménagement du territoire, Pierre Moussa, en présence du ministre des Hydrocarbures, André Raphaël Loemba. La partie chinoise a été représentée par le président du groupe Shandong, Ye Cheng.
 « En ligne avec la modernisation du port de Pointe-Noire, ces projets vont renforcer la vocation de hub et de pays de transit du Congo ainsi que l’intégration régionale par la fourniture de produits pétroliers dans la sous-région », a indiqué Pierre Moussa. La réalisation de ces deux projets par le groupe chinois spécialisé dans plusieurs domaines, dont le raffinage, la pétrochimie et la logistique portuaire, s’inscrit dans la dynamique de la création des zones économiques spéciales, dans la perspective de la diversification de 70% au budget de l’État.
Ce protocole a pour objectif de définir le cadre dans lequel les deux parties s’engagent à réaliser des projets, notamment dans le domaine des hydrocarbures avec la construction d’une raffinerie de grande capacité et d’un port pétrolier. Pour le président du groupe Shandong Landridge, la signature de cet accord témoigne de la volonté du gouvernement chinois de participer au développement économique du Congo.
«… le Congo s’engage à se doter d’installations de raffinage performantes et modernes », a déclaré Pierre Moussa au terme de la signature de l’accord.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Membres