mercredi 20 octobre 2010

La Banque centrale chinoise relève ses taux pour la première fois depuis trois ans

Chine / Finances/ Economie - 
Article publié le : mercredi 20 octobre 2010 - Dernière modification le : mercredi 20 octobre 2010

La Banque centrale chinoise relève ses taux pour la première fois depuis trois ans
Comptage de billets de yuans dans une succursale de la China Merchants Bank, à Hefei, province de l'Anhui, le 20 Octobre 2010.
Comptage de billets de yuans dans une succursale de la China Merchants Bank, à Hefei, province de l'Anhui, le 20 Octobre 2010.
Reuters
Par RFI
L’annonce a surpris les marchés. La Banque centrale chinoise a procédé le 19 octobre à une hausse de deux de ses taux directeurs pour la première fois en trois ans. Si pour certains analystes ce durcissement de la politique monétaire chinoise est le résultat d'un accord entre Pékin et Washington, d’autres estiment que c'est la situation de l'inflation dans le pays qui a motivé cette décision des autorités.
Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde
Première relève des taux depuis le début de la crise financière, ce geste est fort sur le plan symbolique même s’il ne devrait avoir qu’un impact limité sur l’économie réelle. La Banque centrale chinoise n’a jamais tenu compte des attentes des marchés financiers pour agir. Son gouverneur Zhou Xiaochuan avait d’ailleurs indiqué le mois dernier qu’il ne bougerait pas d’un iota, les dispositions prises jusqu’à présent suffisant à juguler l’inflation.
Contre toute attente, ce durcissement de la politique monétaire chinoise est bien pourtant une manière de calmer la hausse des prix. Le gouvernement central surveille la baisse du pouvoir d’achat des ménages comme le lait sur le feu. Et l’indice des prix de détail devrait encore augmenter pour atteindre 3,6 % en septembre.
Cette décision est également un moyen de renforcer le contrôle sur l’octroi de crédits et permet d’éviter la surchauffe de l’économie. Selon certains analystes, ce geste serait aussi une manière de satisfaire la Maison Blanche avec une probable accélération de l’appréciation du yuan dans les semaines qui viennent.
Ya t-il eu accord entre Pékin et Washington ? Le Trésor américain a en tous cas annulé vendredi, la publication d’un rapport susceptible d’accuser la Chine de manipuler sa monnaie. La croissance chinoise à deux chiffres, elle, ne devrait pas être affectée. Les résultats du PIB pour le troisième trimestre sont attendus le 22 octobre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Archives du blog

Membres