vendredi 9 août 2013

La mobile Banking contre la sous bancarisation du Congo

Alors que d’autres pays réalisent un taux de bancarisation autour de 90% , le Congo affiche un taux de bancarisation très faible avoisinant les 7%. Face au développement exponentiel du marché, l’enjeu majeur pour le système bancaire africain en générale et celui du Congo Brazzaville en particulier demeure  le relèvement du le taux de bancarisation au Congo. Une solution qui peut être trouvée dans l’application de services multicanal notamment à travers la mobile banking.

L'application des technologies et des systèmes d'information dans le secteur bancaire connaît un succès considérable à travers le monde. Les progrès technologiques ont remodelé la taille et la nature de l'industrie financière tirée par les banques. Ce qui permet à ces dernières de s'étendre au-delà du concept de banque traditionnelle. Les Services bancaires par Internet, l’E banking et la M banking constituent des modèles économiques qui caractérisent actuellement le secteur bancaire. Le concept de Mobile banking (M Banking) implique l'accès et la fourniture de services financiers et bancaires, par le biais de périphériques mobiles.

Le mobile banking est l’utilisation du téléphone portable (« mobile phone ») pour fournir des services financiers qui peuvent être des transactions financières et des échanges d’informations entre le client et l’institution financière.

 Histoire de la Mobile Banking
- Selon Tomi T. Ahonen et Joe Barrett dans le livre "Services pour UMTS : création Killer Applications en 3 G, « Les premiers services de mobile banking ont été offerts dès 1997, quand les banques ont envoyé des SMS d'alerte informant les clients sur des opérations réalisées dans leurs comptes.


Appareils compatibles
selon Jayaram Kondabagil dans le livre "Risque en électronique bancaire : Concepts et meilleures pratiques de gestion," Les fonctionnalités et services offerts par la M banking sont accessibles grâce à des assistants numériques personnels (ANP), téléavertisseurs, téléphones cellulaires et autres dispositifs semblables.
Dans un pays à faible taux de bancarisation comme le Congo, ce concept est basé sur l’idée que les banques utilisent un moyen de communication, le téléphone portable, qui s’est très fortement répandu ces dernières années. La forte pénétration de la téléphonie cellulaire fait de cet outil technologique un véhicule particulièrement intéressant pour atteindre une population et des zones géographiques n’ayant pas ou peu accès à des services financiers de base, mais où l’usage de la téléphonie mobile est maintenant très répandu.
-           

Services offerts
- Selon Zheng Pei et Lionel M. Ni dans le livre "Smart Phone et prochaine génération Mobile Computing", la M Banking offre  une multitude de services bancaires traditionnels. Selon les auteurs, la M Banking permet l'accès au services transactionnels et fourni des détails sur les opérations réalisées. La pratique actuelle au Congo permet au banques de proposer environ 12 services à savoir : transfert de fond ; retrait, virement compte à compte ; remboursement d’échéance ; paiement marchand ; règlement de facture ; recharge mobile ; consultation de compte ; services d’alerte à l'initiative du client ; notifications à l'initiative de la banque.

Avantages
- La M. Banking fournit des services bancaires à des endroits inaccessibles (montagneuses et éloignées). Il fournit des services financiers à ses clients, leur offrant la possibilité d'accéder à leur compte bancaire de n'importe où à travers le monde.
Selon Michael J. O'Farrell, John R. Levine et Jostein Algroy dans le livre "Internet Mobile pour les nuls", les services de M banking sont plus sûr que les services bancaires par Internet, avec moins de fraudes signalées. L’Accès aux comptes bancaires mobiles requiert un code PIN (personal identification number) et un mot de passe sécurisé chaque fois qu'un utilisateur souhaite se connecter. Toutes les informations envoyées et reçues par un téléphone portable sont protégées.

Limites
-  Les services offerts par la M Banking présentent certaines limites par rapport à d'autres types de systèmes bancaires, tels que les services bancaires par Internet. Les appareils mobiles sont limitées dans la  vitesse de traitement, la taille d'écran et l’autonomie.
La M. Banking, comme les autres types de systèmes bancaires traditionnels et en ligne, sont sensibles aux atteintes à la sécurité. Certaines banques limitent les services bancaires mobiles à la demandes de solde, les alertes de transaction. L’enjeu actuel consiste à limiter la vulnérabilité du système de sécurité et de protéger les données financières sensibles en vu de les empêcher de tomber entre de mauvaises mains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Membres