jeudi 22 août 2013

4 défis à relever pour faire décoller l’E banking

4 défis à relever pour faire décoller l’e banking au Congo?

Les Pratiques bancaires traditionnelles ont subi des changements importants avec le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC). A l’ère des technologies des TIC, l’industrie financière voit sa taille se remodeler sous l’impulsion des banques.  Ces dernières proposent de plus en plus de services accessibles grâces à des assistants numériques. Ces services, qui sont extrêmement pratiques pour les clients, ont donné naissance au concept d’E banking ou m banking. Comme le souligne  dans son article «Challenges of Electronic Banking», les Services bancaires liés aux TIC posent d’importants défis aux institutions financières. Ces services bancaires imposent la maîtrise de certains risques pour les banques et les clients qui choisissent de les utiliser.

Les risques  liés à la réglementation et aux autres aspects juridiques

L’un des premiers défis a surmonter est celui de la maîtrise des règlements et des aspects juridiques liés a l’environnement mondial des affaires. Les TIC permettent aux banques et à leurs clients de faire des affaires partout dans le monde. Ceci augmente considérablement la base de clients potentiels de la Banque. Néanmoins, selon Andrea Schaechter, l'approche globale de services bancaires que permet  l’e-banking rend extrêmement difficile l’application des lois de finances par les autorités réglementaires. En outre, les règlements diffèrent d’une nation à une autre. Les banques ne maîtrisent pas toujours les lois financières de tous les pays dans lesquels elles ont des affaires. Schaechter affirme que ce manque de compétence les expose , ainsi que leurs clients, à la violation du droit et donc aux poursuites judiciaires.

Les risques  liés à la Fracture numérique et financière

L’écart entre les banques dans la capacité d’acquisition et de financement des équipements nécessaires à l’application de l’E banking constitue également un enjeu majeur à relever pour le développement des banques dans le contexte actuel. Ce qui biaise la compétitivité en terme d’accessibilité au marché. Rupa Rege Nitsure, auteur de "E-banking : Challenges and Opportunities», affirme qu'une fracture numérique existe entre banques –en termes plus simples, il n’est pas donné à toutes les banques d’avoir accès au matériel et logiciel nécessaire à la pratique de l’e-banking. Une étude menée par Jiaquin Yang de Georgia College and State University des Etats Unis d’Amérique a montré que ce problème peut être lié à la taille et au soutien financier apporté aux banques. Les Petites banques ne peuvent généralement pas utiliser l’e-banking, parce que l’adoption de ce concept ne sera pas assez rentable pour elles. Pour rendre l’utilisation d’Internet plus  équitable dans le domaine bancaire, toutes les banques devraient bénéficier d’une infrastructure qui pourraient contribuer à éliminer cette fracture.

Les risques  liés à la Sécurité

Dans la mesure où la banque devient accessible à tout individu en tout temps et en tout lieu à la faveur d’assistants numériques, l’exposition au risque de piratage de données s’accentue. L’E-banking augmente la commodité, mais comme le souligne Schaechter, il ouvre également aux banques les questions de sécurité. Par exemple, un criminel pourrait pirater le serveur de la Banque afin d'en acquérir les données privées. De même, un disfonctionnement  de logiciel pourrait conduire la Banque, de manière involontaire, à divulguer des données confidentielles aux personnes non habiletées. La technologie n'étant pas statique, les banques qui utilisent les TIC doivent constamment mettre à jour leurs logiciels et matériel pour s'assurer de compatibilité et de la maîtrise des systèmes de sécurité. Cela peut s’avérer coûteux au fil du temps.

Les risques  liés à la Réputation

Schaechter affirme que des problèmes tels que la gouvernance et la sécurité sont susceptibles de nuire à la crédibilité des banques vis à vis des clients. En outre, plus une banque s'appuie sur les services bancaires liés aux TIC, plus elle peut acquérir un sens impersonnel. Ces deux problèmes peuvent empêcher les clients de choisir une banque qui s'appuie sur l'e-banking, peu importe ce que la pratique de l’e banking peut apporter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow by Email

Membres